SMS

Le mot du maire

Mazanaises, Mazanais,

« Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ». Lorsque j’entends un homme politique reprendre cette formule exprimée par Charles Pasqua en son temps, ça me désole. Ca me désole parce que cela incite les politiques à mentir aux électeurs pour arriver à leurs fins. Comment s’étonner ensuite que ces derniers ne soient pas aimés ou pas écoutés. Ça me paraît normal.

Comment croire ou estimer ceux qui vous trompent délibérément ?Mon équipe et moi-même n’avons pas suivi cette méthode. Personnellement une promesse m’oblige : ce qu’on promet doit être réalisé. C’est de ma part presque une obsession.

Pourtant lorsque les dotations d’Etat ont baissé considérablement, lorsque depuis 2011 nous avons décidé de ne pas toucher aux impôts locaux, cet objectif paraissait difficile à atteindre. Néanmoins nous y sommes arrivés grâce à l’adhésion de tous au projet et à l’implication totale et efficace des services de la mairie.Ce désir de réaliser tout ce que nous avions dit explique pourquoi nous n’avons pas souhaité répondre aux accusations mensongères. Cela aurait nécessité des réponses permanentes car tous les projets fondamentaux ont été contestés, ce qui peut être normal à condition de dire la vérité, ne serait-ce que sur les prix.

Cela aurait donc demandé aux services de travailler pour apporter les justificatifs de notre action et ce temps perdu aurait rendu impossible la réalisation de ce que nous avions annoncé.Le fait de ne pas répondre pouvait laisser penser à certains administrés que nous n’étions pas sereins, « qu’il n’y a pas de fumée sans feu » etc. C’est pourtant la ligne que nous avons suivie durant nos deux mandats, mais toutes les vérifications peuvent être faites par chacun aux services de la mairie.

Je ne pense pas que mentir, calomnier, insulter comme cela se pratique actuellement soit une bonne chose pour la vie en société et pour la démocratie.Mazan est une belle petite ville qui évolue harmonieusement, les Mazanais sont des gens intelligents qui n’ont pas besoin qu’on leur fasse des promesses irréalisables. Beaucoup de travail est encore nécessaire pour régler les problèmes qui entravent leur vie. Ce sera l’objectif des prochains élus.En attendant, nous continuons à oeuvrer pour Mazan. Je souhaite une bonne année scolaire à tous les élèves et les enseignants, une bonne récolte à tous nos agriculteurs et beaucoup de satisfaction à toutes et tous.

Aimé Navello

Maire de Mazan

Aimé Navello, maire de Mazan

De Nice à Mazan

23 mai 1943, Aimé Navello naît à Nice dans une famille de quatre garçons dont il est le cadet. Son père est infirmier à l'Hôpital psychiatrique de Nice et aussi gérant d'un kiosque à journaux.

De 1950 à 1959, il suit le cours complémentaire de l'école Risso à Nice. Il obtient son brevet et réussit le concours d'entrée à l'École normale en 1959.

De 1959 à 1964, il est interne à l'École normale d'Avignon.

En 1963, il réussit son baccalauréat section sciences expérimentales.

En 1964, il obtient le CFEN (Certificat de Fin d'Étude Normale) et son CAP (Certificat d'Aptitude pédagogique) et commence sa carrière d'instituteur à l'école publique des garçons à Mazan sous la direction de Monsieur Laget. Il en devient directeur en 1993.

En 1966, il épouse Christiane, institutrice avec laquelle il a deux enfants Olivier et Audrey.

Une passion pour le sport féconde

Au plan sportif, Aimé Navello a pratiqué l'athlétisme, le foot, le handball, le tennis et le cyclisme.

En 1970, il crée le club de handball de Mazan et entraîne pendant 17 ans remportant de nombreux titres départementaux et régionaux. Parallèlement et jusqu'à sa retraite il s'investit énormément dans l'USEP avec ses élèves et décroche le titre de vice champion de France handball en 1992 à Besançon.

En 1976, il reçoit la médaille de la jeunesse et des sports.

Les excellents résultats du club de hand influenceront la construction d'un COSEC de type C, inauguré en 1978, sous le mandat de Monsieur Barras.

Une retraite animée par deux mandats électifs

En 1998, il part en retraite avec son épouse, après 34 ans de carrière. Plus de 400 élèves sont venus leur manifester leur attachement.

Son nouveau temps libre, il le partage entre son amour de la nature, le chant, le sport, les voyages, sa famille et participe à l'étude prospective de la construction d'un collège, sous le mandat de Monsieur Georges Blum.

En 2008, il se présente aux élections municipales sous la liste " une équipe, un but, Mazan " et est élu Maire de la commune.

Au cours de ce premier mandat, de nombreuses réalisations ont été menées : construction de la Boiserie (vitrine de l'écoconstruction à l'échelle nationale), mise en œuvre de l'assainissement collectif dans le quartier des Garrigues, embellissement du centre ville (restauration des créneaux du bord de l'Auzon, mise en lumière des monuments historiques, réhabilitation de la place de l'église et des rues attenantes, restauration de la chapelle sainte Philomène, etc.), aménagement de parkings de proximité et d'une aire de jeux et de détente (jardin de l'Auzon), création de logements sociaux, sécurisation du village (installation de vidéo protection, mise en place de ralentisseurs et de panneaux pédagogiques pour réduire la vitesse de circulation des automobiles, travaux d'aménagement des routes de Mormoiron et de Caromb notamment avec la réalisation de chemins piétonniers, etc.).

Aimé Navello est élu chevalier de l'ordre des palmes académiques en 2010.

En 2014, il se représente aux élections municipales et est réélu Maire de la commune.

Un second mandat riche de projets

Depuis 2014, de nombreux projets ont été réalisés : l'extension et la réhabilitation du groupe scolaire la Condamine (septembre 2015), la création d'un city parc et d'un parc multisports (juin 2016), la réhabilitation de l'ancienne école Mademoiselle Foussa en Pôle culture regroupant le centre culturel et la bibliothèque municipal (septembre 2016), la poursuite de l'embellissement du centre ancien, rue Porte de Carpentras et place des Arcades notamment. Mais également la construction de nouveaux logements sociaux avec l'inauguration du domaine La Bruyssande (mai 2016). En 2017, il entend poursuivre ces travaux d'amélioration et de mise en accessibilité du centre ville avec notamment l'isolation de l'école maternelle la Condamine, la réfection de la voirie suite aux travaux d'assainissement engagés par le syndicat Rhône Ventoux, la réhabilitation de logements sociaux. En 2017 seront lancées l'opération d'aménagement du quartier de la Ferraille et la réhabilitation de la place du 11 Novembre, véritable entrée de ville.

Aimé Navello occupe le poste de 3e vice-président de la CoVe (Communauté d'agglomération Ventoux Comtat Venaissin) délégué à la culture et au patrimoine.