Le mot du maire

Mazanaises, Mazanais

Notre pays assiste à un véritable bouleversement politique dont on observera dans l’avenir les conséquences, positives ou négatives. Mais pour l’instant les problèmes qui se posent à l’échelle de notre village sont toujours présents. Difficultés induites par l’Etat, avec une baisse conséquente des dotations et une avalanche de normes inadaptés à notre réalité. Problèmes également causés par le manque de civisme de certains et le refus ou l’incapacité de s’adapter à un nouvel environnement.

En 50 ans la population mazanaise est en effet passée de 2000 à plus de 6000 habitants mais le nombre de véhicules a été, au moins, multiplié par 10. Le tour du village, lui, n’a pas augmenté. C’est pourquoi on ne peut plus se garer juste devant le commerce où l’on souhaite se rendre, comme on le faisait dans les années 60. Alors certains commerçants craignent une fuite de leur clientèle, d’autant plus que les grandes surfaces, qui poussent comme des champignons, offrent la possibilité de trouver dans un même lieu des places de parking, des produits diversifiés et des prix attractifs.

Pourtant les commerces de proximité sont absolument indispensables non seulement pour satisfaire les besoins de personnes qui n’ont ni la possibilité, ni l’envie de se déplacer en voiture mais également pour la vitalité et l’âme d’une ville.
Alors comment réagir ?
Je pense que la solution se trouve en agissant à deux niveaux. D’abord au niveau des commerçants eux-mêmes qui se sont regroupés pour inventer, animer, innover afin d’être encore plus attractifs. Ils doivent valoriser leurs atouts : proximité, accueil, conseils, sourires… Ensuite au niveau de la municipalité
qui a créé près de 150 places de parking sur une couronne située à moins de 200 m du centre ancien,
qui lance l’aménagement du nouveau quartier de la Ferraille, dont la contiguïté avec le centre ancien va générer un afflux de clientèle pour les commerces,
qui encourage les animations dans le village : fêtes de la musique, du sport, des associations, des touristes, fête votive, théâtre de rue, vide-grenier, etc.
Et qui poursuit inlassablement l’embellissement et la modernisation de notre cœur de ville avec la réfection de la chaussée, des trottoirs et des façades, le fleurissement…afin de rendre plus agréable la vie des Mazanais et d’attirer de nouveaux touristes.

Chers concitoyens, on ne peut empêcher l’évolution des modes de vie et la cohabitation entre petits commerces et grandes surfaces est inévitable. Par contre il faut qu’elle se fasse de façon équilibrée. C’est pourquoi je pense que la conjonction de deux approches, l’une municipale, l’autre commerciale, permettra à notre village de garder toute son attractivité et sa vitalité. Je ne veux pas terminer cet édito sans souligner l’extraordinaire performance du club de Hand : championnes de France en – de 18 ans, accession en N2 de l’équipe phare ! Je vous souhaite un bel été et bravo à Mazan gagnant !

Aimé Navello

Maire de Mazan

Aimé Navello, maire de Mazan

De Nice à Mazan

23 mai 1943, Aimé Navello naît à Nice dans une famille de quatre garçons dont il est le cadet. Son père est infirmier à l'Hôpital psychiatrique de Nice et aussi gérant d'un kiosque à journaux.

De 1950 à 1959, il suit le cours complémentaire de l'école Risso à Nice. Il obtient son brevet et réussit le concours d'entrée à l'École normale en 1959.

De 1959 à 1964, il est interne à l'École normale d'Avignon.

En 1963, il réussit son baccalauréat section sciences expérimentales.

En 1964, il obtient le CFEN (Certificat de Fin d'Étude Normale) et son CAP (Certificat d'Aptitude pédagogique) et commence sa carrière d'instituteur à l'école publique des garçons à Mazan sous la direction de Monsieur Laget. Il en devient directeur en 1993.

En 1966, il épouse Christiane, institutrice avec laquelle il a deux enfants Olivier et Audrey.

Une passion pour le sport féconde

Au plan sportif, Aimé Navello a pratiqué l'athlétisme, le foot, le handball, le tennis et le cyclisme.

En 1970, il crée le club de handball de Mazan et entraîne pendant 17 ans remportant de nombreux titres départementaux et régionaux. Parallèlement et jusqu'à sa retraite il s'investit énormément dans l'USEP avec ses élèves et décroche le titre de vice champion de France handball en 1992 à Besançon.

En 1976, il reçoit la médaille de la jeunesse et des sports.

Les excellents résultats du club de hand influenceront la construction d'un COSEC de type C, inauguré en 1978, sous le mandat de Monsieur Barras.

Une retraite animée par deux mandats électifs

En 1998, il part en retraite avec son épouse, après 34 ans de carrière. Plus de 400 élèves sont venus leur manifester leur attachement.

Son nouveau temps libre, il le partage entre son amour de la nature, le chant, le sport, les voyages, sa famille et participe à l'étude prospective de la construction d'un collège, sous le mandat de Monsieur Georges Blum.

En 2008, il se présente aux élections municipales sous la liste " une équipe, un but, Mazan " et est élu Maire de la commune.

Au cours de ce premier mandat, de nombreuses réalisations ont été menées : construction de la Boiserie (vitrine de l'écoconstruction à l'échelle nationale), mise en œuvre de l'assainissement collectif dans le quartier des Garrigues, embellissement du centre ville (restauration des créneaux du bord de l'Auzon, mise en lumière des monuments historiques, réhabilitation de la place de l'église et des rues attenantes, restauration de la chapelle sainte Philomène, etc.), aménagement de parkings de proximité et d'une aire de jeux et de détente (jardin de l'Auzon), création de logements sociaux, sécurisation du village (installation de vidéo protection, mise en place de ralentisseurs et de panneaux pédagogiques pour réduire la vitesse de circulation des automobiles, travaux d'aménagement des routes de Mormoiron et de Caromb notamment avec la réalisation de chemins piétonniers, etc.).

Aimé Navello est élu chevalier de l'ordre des palmes académiques en 2010.

En 2014, il se représente aux élections municipales et est réélu Maire de la commune.

Un second mandat riche de projets

Depuis 2014, de nombreux projets ont été réalisés : l'extension et la réhabilitation du groupe scolaire la Condamine (septembre 2015), la création d'un city parc et d'un parc multisports (juin 2016), la réhabilitation de l'ancienne école Mademoiselle Foussa en Pôle culture regroupant le centre culturel et la bibliothèque municipal (septembre 2016), la poursuite de l'embellissement du centre ancien, rue Porte de Carpentras et place des Arcades notamment. Mais également la construction de nouveaux logements sociaux avec l'inauguration du domaine La Bruyssande (mai 2016). En 2017, il entend poursuivre ces travaux d'amélioration et de mise en accessibilité du centre ville avec notamment l'isolation de l'école maternelle la Condamine, la réfection de la voirie suite aux travaux d'assainissement engagés par le syndicat Rhône Ventoux, la réhabilitation de logements sociaux. En 2017 seront lancées l'opération d'aménagement du quartier de la Ferraille et la réhabilitation de la place du 11 Novembre, véritable entrée de ville.

Aimé Navello occupe le poste de 3e vice-président de la CoVe (Communauté d'agglomération Ventoux Comtat Venaissin) délégué à la culture et au patrimoine.